Semaine APPEL 2019


« Faire des sciences, c’est passionnant ! »

En ce début de semaine, 74 enfants des classes de CP, CE1, CE2 et CM1 de l’école St Joseph de Réalmont (81120, Tarn) sont partis au moulin des Sittelles, à Burlats en classe de découverte. Ce séjour de découverte s’organisait autour de la musique et les élèves de chacune des classes ont pu réaliser un instrument : le mirliton

mirlitonmirliton

FICHE TECHNIQUE DU MIRLITON
Fabriquer
1. Couper un “ventre” de roseau (canne de Provence)
2. Percer deux fenêtres : 1 grande et une petite à chaque extrémité
3. Placer un morceau de plastique non troué à l’extrémité de la grande fenêtre avec un élastique
4. Écrire ses initiales
Jouer
5. Pour jouer du mirliton on fait des « nananas ».

scie collemirliton


Suite à ce stage de découverte et à la rencontre de parents d’élèves, musiciens, l’équipe enseignante et les membres de l’APEL ont trouvé qu’il serait intéressant, pour cette semaine des Apel 2019 ayant pour thème « faire des sciences, c’est passionnant », de montrer aux élèves comment un son se forme dans un instrument de musique.

Pour ce faire, nous avons passé l’après-midi avec deux intervenants :
- Mr Samuel Lefevre, qui est accordeur et réparateur de pianos
- et Mr Jérôme Dumont qui a travaillé pendant 40 ans dans les musiques militaires

Ils sont venus respectivement avec leurs instruments : Mr Lefevre, avec son piano et Mr Dumont avec son bugle (un bugle est un instrument moins long qu’une trompette et avec un son plus doux que cette dernière).
L’objectif de ces deux instruments très différents, était de comparer un instrument à vent, le bugle et un instrument à cordes frappées, le piano.
Dans un instrument à vent, le musicien souffle dans son instrument et il en sort un son, alors que dans un instrument à cordes frappées, on frappe sur une corde par l’intermédiaire d’un marteau relié à une touche et ça émet un son.

En guise d’introduction, nos deux intervenants-musiciens nous ont joué un morceau de bugle et de piano. Comment cela marche t ’il, comment en soufflant dans un instrument ou en tapant sur un clavier on obtient une si jolie mélodie ?...

 trompette

 

Pour le faire comprendre aux enfants, nos musiciens ont démonté leurs instruments et nous ont tout expliqué…

Commençons par le PIANO :

piano

- Les cordes :

Dans un piano, il y a des cordes. Les cordes sont la partie du piano qui produit le son par vibration lorsqu’elles sont frappées. Ces cordes sont bien évidemment très tendues. Elles sont verticales sur les pianos droits et horizontales sur les pianos à queue. Les cordes les plus longues et grosses émettent des sons graves et les cordes les plus courtes et fines émettent des sons aigus. Un piano est composé de 230 cordes.
Les enfants ont pu toucher chacun leur tour les cordes et se rendre compte que cela produisait des sons.

 cordes  cordes2

 

- Les marteaux :

Pour que les cordes produisent un son, il faut qu’elles soient percutées par un marteau qui va faire vibrer les cordes. Ces marteaux sont en feutrine épaisse (laine de mouton compressée). Et ces marteaux sont activés par les touches du piano.

marteau  marteau2

 touches

- Les touches :

Les touches constituent le clavier du piano. Un piano comprend 88 touches. Il y a les touches blanches pour les tons de la gamme du do au do suivant et les touches noires pour les demis tons, c’est-à-dire tous les dièses et les bémols.
Il y a 88 touches pour 230 cordes soit environ 3 cordes par touche. Et ceci explique qu’avec un piano, il est possible de faire tous les sons et de jouer tous les styles de musique (classique, variétés…)

 les touches2  touches3


- La table d’harmonie :

Le piano possède un résonnateur appelé « table d’harmonie », c’est en fait le haut-parleur du piano. C’est un assemblage de planches de bois très fines qui forment une large surface vibrante et créent ainsi la résonnance.

 harmonie



- Les pédales :

Et enfin le piano possède deux pédales, l’une servant à faire un son plus doux et l’autre à « tenir un son » c’est-à-dire faire un son plus fort.


Maintenant que nous avons compris comment un son est émis pour un piano, nous nous sommes intéressés à l’instrument à vent : le BUGLE

bugle 


Le bugle appartient à la famille des cuivres clairs. Dans les orchestres, il y a les cuivres dont le bugle fait parti et les bois comme la clarinette par exemple qui émettent des sons plus doux.
Ces instruments sont des instruments à vent, c’est-à-dire qu’il faut souffler dedans pour qu’ils produisent un son. En effet, le son est produit par les vibrations des lèvres du musicien. Le « tuyau » de l’instrument ne sert qu’à amplifier la vibration produite par le musicien.
Et plus on souffle fort dans le bugle plus le son produit est fort.

Le bugle est composé :

- De l’embouchure :

L’embouchure est l’élément le plus important de l’instrument. C’est une section amovible que l’on place sur ses lèvres et dans laquelle le musicien souffle. Si l’on souffle uniquement dans l’embouchure sans le reste du corps de l’instrument, il sort un son « nasillard ».

 embouchure  embouchure2

 embouchure3

 

- Les pistons :

Les pistons sont au nombre de trois sur le bugle. Le musicien y place son index, son majeur et son annulaire.
Il possède chacun un ressort qui rentre dans une chambre. Le bas des pistons est percé et ces trous viennent s’aligner en face des différentes coulisses de l’instrument en fonction des notes jouées. L’objectif lorsque l’on appuie sur le piston, c’est de provoquer un allongement de la colonne d’air et ainsi produire un son particulier (cf. schéma ci-dessous).
Mais attention, pour que les pistons fonctionnent correctement lorsque le musicien appuie dessus, il faut régulièrement entretenir son instrument et donc mettre de l’huile dans les pistons.

lespistons  lespistons3

- Le pavillon :

Le pavillon est la partie où sort le son. C’est une extrémité évasée qui favorise la diffusion du son en l’amplifiant.

 pavillon

- La clé d’eau :

Lorsque l’on souffle dans un instrument à vent, on envoie de l’air chaud sur un métal qui est froid. Cela crée de la condensation.
La clé d’eau est un petit levier, situé au bas de l’instrument qui permet d’évacuer la condensation provoquée par le souffle du musicien et ainsi permettre que les notes jouées soient justes !

 cledeau


Maintenant que l’on a vu comment fonctionnait ces deux instruments, comment fait-on pour jouer ensemble, en harmonie, avec un instrument à vent et un instrument à cordes frappées qui émettent des sons si différents ?

Tout ceci est possible car les musiciens accordent leurs instruments. Et pour ce faire, tous les musiciens, quelque soit leur pays d’origine et l’instrument dont ils jouent, s’accordent avec ce que l’on appelle un diapason.
Le diapason est l’outil produisant lorsqu’on le frappe le « La » de référence pour tous les musiciens. C’est le « La » universel.

diapason

Les enfants des différentes classes ont pu écouter à leurs oreilles le « La » émis par le diapason et se sont aperçus que ce « La » faiblement perceptible à l’oreille nu était amplifié lorsque l’on approchait le diapason de la table d’harmonie du piano.


Nous tenions à remercier nos deux intervenants, Mrs Lefevre et Dumont qui étaient aussi passionnés que passionnants à écouter raconter l’émission d’un son au travers de leurs instruments respectifs !


L’équipe Apel de l’école St Joseph de Réalmont.


Page précédente : APEL
Page suivante : OGEC